Marianne
Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations
intervenues du fait des législations antisémites en vigueur pendant l'Occupation

Actualités

Accueil > La CIVS > Actualités > LA ZENTRAL- UND LANDESBIBLIOTHEK DE BERLIN VA RENDRE AU MINISTERE DE L’ARMEE UN OUVRAGE PILLE DURANT L’OCCUPATION
LA ZENTRAL- UND LANDESBIBLIOTHEK DE BERLIN VA RENDRE AU MINISTERE DE L’ARMEE UN OUVRAGE PILLE DURANT L’OCCUPATION

©Zentral- und Landesbibliothek Berlin

Les forces allemandes d’Occupation avaient saisi l’ouvrage Recueil des arrêts du Conseil d’Etat statuant au contentieux et des décisions du Tribunal des Conflits et de la Cour des Comptes (Recueil Sirey, Paris, 1911) à la bibliothèque du Ministère de l’Air à Paris. L’action de médiation de la CIVS a permis que cet ouvrage soit rendu à la France.

Cet ouvrage a ensuite été transféré à l’Institut für Staatsforschung, un organe nazi supervisé depuis 1939 par Himmler. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cet institut était chargé par le régime national-socialiste de produire des notes et des études à des fins de propagande, à la lumière des documents pillés dans les territoires occupés.

Après la dissolution de cet institut en 1947, une part importante de son fonds a été transférée aux collections de la Zentral- und Landesbibliothek de Berlin, sans avoir fait l’objet d’une recherche de provenance préalable. Elle s’y trouve toujours aujourd’hui.

La provenance de cet ouvrage est claire : il a été pris en 1941 / 1942 à la bibliothèque du Ministère de l’Air. Institut für Staatsforschung est tamponné sur la page de garde. La date d’entrée dans le fonds de l’Institut est également mentionnée. Un second tampon délivre une information décisive sur la provenance de l’ouvrage : il fait référence au Ministère de l’Air.

Le Ministère de l’Air a existé en France de 1928 à 1947. Il était situé au 24, boulevard Victor Hugo (Paris 15e). Pendant la Seconde Guerre mondiale, son bâtiment a été occupé par les forces allemandes, notamment pour procéder à des exécutions en représailles aux actions de la Résistance.

Le Ministère de l’air a été intégré au Ministère de la Défense après la guerre. Le Ministère des Armées est donc aujourd’hui l’entité publique à qui doit être retourné l’ouvrage.