Base TED

Accueil > Spoliations culturelles > Base TED

Base TED

Recherche avancée d’œuvres ayant fait l’objet de spoliation

La base TED-CIVS recense les tableaux et dessins (TED = tableau et dessin) mentionnés dans les dossiers déposés par les familles auprès de la CIVS. Il s’agit de centraliser les informations sur les œuvres présentes dans les dossiers et de les rendre facilement accessibles.
La base TED-CIVS a été mise en œuvre afin de répondre aux diverses sollicitations adressées à la CIVS par des chercheurs, avocats, maisons de vente ou institutions diverses. Elle est mise à jour tous les trimestres, en partenariat avec la Mission de recherche et de restitution des biens culturels spoliés entre 1933 et 1945.
La base TED-CIVS fournit la synthèse des informations sur chaque œuvre présente dans un dossier.

Toutes les œuvres mentionnées dans un dossier font l’objet d’une entrée dans la base, même celles qui sont déjà restituées. Il s’agit d’avoir la vision la plus complète possible de chaque spoliation.

La Base TED-CIVS ne mentionne pas les sculptures, car il n’y a pas de demande de chercheurs à ce sujet. Elle ne mentionne pas les gravures, qui sont multiples et peu identifiables, sauf cas particulier : collection remarquable, signes distinctifs, exemplaire rare.
La base TED-CIVS ne cite pas les sources utilisées. Les informations proviennent des dossiers CIVS. Pour approfondir et identifier les sources, il est nécessaire de consulter le dossier. Dans le cas particulier des collections spoliées par l’ERR ou des œuvres MNR, les données des dossiers ont été complétées par les informations des sites correspondants.

  • Type d’œuvre :
    Typologie possible : tableau (sous-entendu : peinture à l’huile), dessin, aquarelle, gouache, pastel. Si rien n’est précisé dans le dossier, le mot [Tableau] a été saisi.

  • Artiste :
    Pour une École nationale, l’adjectif est noté en minuscules, pour une école d’artiste, le nom est en majuscules.
    Exemples : École espagnole, ou École de FRAGONARD.

  • Autre orthographe du nom d’artiste :
    L’orthographe des noms d’artistes utilisée dans la base TED-CIVS provient du site de la Bibliothèque Nationale de France (data.bnf.fr) et de la base Joconde, gérée par le ministère de la Culture, qui regroupe les collections des musées de France.
    Liens :
    BNF / Joconde

  • Titre de l’œuvre:
    Peut être très variable et plus ou moins descriptif, mais toujours assez court.
    Exemple : Portrait d’homme, Paysage de montagne, Femme debout appuyée à une balustrade.

  • Date :
    Le siècle en chiffres romains, l’année exacte [ aaaa ], ou la date précise [ jj/mm/aaaa ].
    Exemple : 1885 ou bien XVII° (sous-entendu : siècle).

  • Description :
    Ici les informations supplémentaires concernent la description, l’apparence de l’œuvre, la technique, le cadre.
    Exemple : Femme en blanc devant un miroir jusqu’à mi-corps ; d’après une œuvre de XXX ; signé en bas à gauche ; dessin au fusain et à la craie ; dessin rond ; cadre ancien en bois doré.

  • Dimensions approximatives en cm :
    Les dimensions sont notées en centimètres, Hauteur x Largeur si possible, Grand format ou Petit format.

  • N° donné par la galerie :
    Concerne les galeries d’art spoliées. Ces numéros proviennent des documents fournis par les spoliés.

  • Photographies :
    Photographies des œuvres se trouvant dans le dossier ou fournie par la famille, Dans le RBS, BA-ERR s’il s’agit du site ERR, site MNR ou Linz, Dans un catalogue, etc.

  • Historique :
    Il y est indiqué : le lieu de la spoliation, et une date. La date de spoliation peut être très large (entre juin 1940 et fin 1944), ou bien précise. Ainsi que les informations complémentaires suivantes : la date de l’achat, ancienne collection X, le lieu et la date de la spoliation, la date de restitution ou le chemin de l’œuvre pendant et après la guerre.
    Le terme utilisé pour la spoliation est [ Enlevé ].
    Exemple : Acheté en 1932 à la galerie Dupont ; enlevé au domicile, 7 rue des Bûcherons, 78100 Saint-Germain-en-Laye, en juin 1942 ; restitué le 23/07/1948.

  • N° ERR (Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg) :
    Concerne les collections spoliées par l’ERR et la Möbel Aktion.
    Voir sur le site Cultural Plunder - Database of Art Objects at the Jeu de Paume, puis dans l’onglet Browse Art owners.
    Le numéro d’inventaire de l’ERR est composé des initiales du spolié et d’un nombre.
    Exemple : KRA 61
    ou le numéro Linz qui est composé d’un nombre seul, mais distingué ici par le préfixe Linz
    Exemple : Linz 3362 .
    Lien

  • N° CCP (Central Collecting Point) :
    Les œuvres retrouvées en territoire occupé après la guerre sont regroupées et numérotées. On trouve ce numéro sur les fiches ERR. Il est précédé de la lettre M pour Münich, W pour Wiesbaden, etc.

  • N° RBS (Répertoire des biens spoliés) :
    Ce répertoire est édité après-guerre par la France. Il répertorie les listes d’œuvres recherchées par les spoliés. On note dans cette colonne le numéro (unique), présent en tête de ligne ainsi que le volume du RBS. (Ne pas noter le deuxième numéro, celui des dossiers OBIP.).
    Le RBS et les renseignements sur sa conception et son utilisation se trouvent ici.

  • N° MNR (Musées Nationaux récupération) :
    A la fin de la guerre, de nombreuses œuvres récupérées en Allemagne ont été rapatriées en France. La plupart d’entre elles ont été restituées à leurs propriétaires spoliés. D’autres furent vendues par les Domaines, tandis que d’autres encore étaient confiées à la garde des musées nationaux.
    Si l’œuvre revendiquée par la famille est un MNR, consulter le site Rose-Valland, Musées Nationaux Récupération. On peut y trouver des informations pour compléter la colonne Historique.
    Lien

  • Statut :
    Termes utilisés : Rapatrié (en France, après-guerre), Restitué (sous-entendu par l’État), Récupéré (par la famille, suite à enquête, arrangement avec un musée, etc.). Si l’œuvre semble restituée sans qu’il y ait un formulaire de restitution, ou une confirmation de la famille, il est noté [ Restitué ?].
    Cas particulier : si la mention est sur un fond vert pâle, cela signifie que la restitution a eu lieu postérieurement à l’indemnisation par la CIVS.

  • Observations (OBS) :
    Détails donnés par la famille. On saisit d’abord la formule [ OBS :]
    Exemples :
    OBS : les deux œuvres de Mané-Katz ont été offertes par l’artiste aux parents du requérant.
    OBS : Sonia et Robert Delaunay étaient amis de la famille.
    OBS : photographie d’une peinture similaire dans le dossier.

  • Hypothèse de travail (HYP) :
    Les rapprochements ou les hypothèses de recherche figurant dans le dossier et dont les résultats sont incertains ou négatifs. On saisit d’abord la formule [ HYP : ]
    S’il y a une hypothèse de correspondance entre une œuvre recherchée et un MNR, hypothèse formulée par la famille ou le SMF, c’est noté dans la colonne Hypothèse.
    Cas particulier des HYP : hypothèse de travail formulée par la CIVS lors de la réalisation de TED.

  • Autres BCM :
    Autres Biens culturels importants.
    Exemple : sculptures, livres, gravures, pianos, violons, mobilier 1930 ou mobilier d’époque.